En Soutien des Relations Authentiques

"Be my friend, please Didi", Jigani, India, 2009, Mona Villacres ©
« Be my friend, please Didi », Jigani, India, 2009, Mona Villacres ©

Ce mois-ci j’ai travaillé sur « Le cœur, l’amour et les relations » dans mes cours de yoga. Le but : reconnaître notre relation avec nous-mêmes et avec les autres. Comme je le disais dans mon article antérieur, il ne faut soutenir que des relations authentiques dans la vie. Pour cela, il faut laisser partir les relations problématiques, celles qui ne se basent pas sur une communication ouverte, transparente et gentille. Ensuite, avec mon dévouement, j’ai réussi à développer la bienveillance envers certaines personnes de ma famille et puis à laisser partir de ma vie de très vieilles amies sans aucun sens de culpabilité.

La famille

En premier lieu, il y a toujours eu une grande dispute entre mes oncles et mes tantes. Certains m’ont fait penser inconsciemment, qu’ils seraient capables de me faire un grand mal. Et puis, j’avais toujours très peur de leur rendre visite, de leur parler, et même de les aimer.

Enfin, avec les méditations que j’ai choisies pour cette aventure, j’ai réussi à comprendre que cette peur est un grand mensonge de mon mental. Elle n’est pas réelle. Et donc, je suis hors de danger !

Aujourd’hui, vers la fin de ma méditation, j’ai eu besoin de leur envoyer de la lumière et d’accepter leur condition humaine. Ceci n’est pas un acte rationnel, c’est justement l’expression de l’âme pendant l’exercice.

Les amies

En deuxième lieu, j’avais des amies avec lesquelles j’ai eu beaucoup de problèmes de communication et d’honnêteté. Alors que je m’étais donné une opportunité pour soutenir cette relation pendant 10 ans, j’ai toujours senti qu’elles avaient de l’envie et de la jalousie envers moi, qu’elles étaient vraiment égoïstes, et qu’elles ne me respectaient pas comme une amie.

Même si je réagissais envers elles, car j’étais gênée de leur attitude, je ne sentais pas que j’étais une victime, mais, je sentais que d’un côté, j’étais responsable de les laisser me traiter comme ca. Et d’autre part, c’était mon « mental » qui répétait cette histoire d’hypocrisie très souvent, et j’ai cru que j’étais une parfaite paranoïaque.

Leur explication sur notre situation amicale démontrait que « j’étais toujours le problème ». En conséquence je savais d’une certaine façon que notre amitié n’était plus authentique.

Alors, ma mère me disait que cette voix ne disait pas de mensonges. Mais j’ignorais toujours son message. Finalement, après une autre démonstration de manque d’authenticité dans notre relation, il m’a fallu leur dire « adieu » définitivement.

Bienveillance en action

Pendant mes méditations, j’ai vu comment mon ego laissait partir ces filles de ma vie. Sans regret et avec une bienveillance très claire dans mon cœur. Je les pardonne pour tout ce qu’elles m’ont fait. Je prie pour elles et pour leur famille.

La méditation du mois

Ci-dessous, je partage avec vous une des méditations pour travailler avec les relations. Soyez courageux pour résoudre ce thème dans votre vie. Apprenez à faire confiance à votre intuition et gardez les ami(e)s qui vous accompagneront dans votre chemin de vie avec un sourire éternel. Et essayez de ne pas écouter votre mental, mais votre mère de temps en temps ! =)

Cliquez ici pour le télécharger. Utilisez le code envoyé dans la newsletter. Si vous ne l’avez pas, inscrivez-vous ici.

Je vous aime !

Mona