La “Pausa Active” -de Noël- pour neutraliser l’ego

Mona Villacres ©
Mona Villacres ©

Cette semaine, je suis de repos, une espèce de « pause active ». J’essaie de diminuer l’intensité de mon travail jusqu’à la fin de l’année et je prends le temps de me reposer, de sortir, d’apprécier les décorations de Noël et de rire plus qu’en temps normal.

La période de Noël et de fin d’année me rappelle beaucoup mon enfance et ma culture latino-américaine. Mon ego a l’habitude de devenir nostalgique (parce qu’en réalité mon âme ne connaît pas la nostalgie) et se lance dans un monologue sur le passé, qu’il est difficile de supporter. Quand je m’en rends compte, je ne fais que RESPIRER. Ainsi, mon coeur passe en mode « remerciement total » pour tout ce que l’année m’a apporté: pour les enseignements, pour les câlins reçus, pour la découverte de nouveaux amis et pour les moments difficiles. C’est que mon ego a une attitude qui n’a rien de yogique quand il s’agit de nostalgie. Mais, la créativité et moi-même savons la gérer maintenant.
De toute façon, en cette période de « pause active » je me concentre avec beaucoup d’attention sur le présent et sur ce qui m’entoure. Après quelques jours je pourrai avoir une vision plus claire sur mes aspirations pour l’année prochaine et je pourrai l’écrire, mais pour le moment, l’exercice est de « revenir au présent ». A cet instant précis, je peux me permettre de sentir toute la joie que l’année m’a apportée. Et de plus, je me permets d’accepter que j’ai vécu des moments inattendus et réellement difficiles, et comme le disent les maîtres Yogis, il faut savoir sortir le Paradoxe des expériences « dramatiques » que nous raconte l’ego. Parce que la vie ne nous apporte pas de drame, mais des enseignements. Et voilà, l’année m’a rendue plus consciente de qui je suis et je la remercie pour tout. Je pratique cet exercice après ma méditation quotidienne. Cela me donne beaucoup d’entrain et d’énergie. C’est toujours une façon de soigner l’âme.
Comme je l’expliquais dans l’atelier « Transformez la peur en énergie d’amour », l’ego a tendance à se souvenir des moments difficiles en les associant avec la douleur et la colère et nous oublions ou nous ne reconnaissons plus qui nous sommes et où nous sommes. Quand nous apprenons à écouter sa voix avec attention, nous pouvons comprendre qu’il y a une autre voix qui essaie d’être plus forte et qui nous dit que notre essence est amour. Le reste, ce n’est qu’un film de l’ego. Et c’est pour cela que nous avons peur d’être ici, et ainsi le maintenant passe, et la vie passe, sans remercier l’univers pour ce que nous avons en cet instant précis.
Prends une « Pause Active » pour assainir les sujets non résolus avant de visualiser et de se projeter dans l’année prochaine. C’est indispensable afin de partir du bon pied pour ce qui arrive. Cet exercice aide à être alerte et préparé physiquement et émotionnellement.
Bonnes fetes mes chers ami(e)s Yogi(ni)s!